Interventions Phase 2: MRC de Témiscamingue (Intervenor 762)

Document Name: 2015-134.227301.2537021.Interventions Phase 2(1$dkt01!).html

La conférence des préfets de l'abitibi Témiscamingue souhaite se faire entendre sur l'importance capitale que revêt la désserte internet et la téléphonie mobile sur son territoire La résolution autorisant le préfet M **** Warolin a déposé un mémoire ainsi que notre présentation sera déposé sous peuMadame;Par la présente je vous avise que notre mémoire vous sera déposé officiellement après son acceptation par le conseil des maires de notre MRC qui se tiendra le mercredi 17 février Notre mémoire vous sera transmis le lendemainMerci pour votre compréhensionM. **** WarolinPréfet de la Municipalité régionale de comté de TémiscamingueMRC de Témiscamingue21 rue Notre-Dame-de-Lourdes, **** 209Ville-Marie (Québec) *** ***Téléphone : *-***-***-**** poste 246Télécopieur : *-***-***-****Courriel: ******@***.com.caSite web: www.mrctemiscamingue.qc.caRaisons pour comparaitre / Reasons for appearance Nous désirons démontrer à la commission l'importance d'une déserte de qualité du point de vue Économiquesocial, de sécurité publique et d'éducation. Nous souhaitons que ces services soient reconnus comme des services essentielles et démontrer que nous subissons une discrimination numérique de part l'absence de ces services

Interventions Phase 2: MRC de Témiscamingue (Intervenor 762)

Document Name: 2015-134.227301.2543575.Interventions Phase 2(1$$mv01!).pdf
CONFÉRENCE DES PRÉFETS
DE L’ABITIBI-TÉMISCAMINGUE

100, rue Taschereau Est, C.P. 220, Rouyn-Noranda (Québec) *** *** Téléphone : *-***-***-**** poste 7370 – Télécopieur : *-***-***-**** Courriel : ******@***.com

CP-497-01-16 EXTRAIT DU COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DES MEMBRES DE LA CONFÉRENCE DES PRÉFETS DE L’ABITIBI-TÉMISCAMINGUE TENUE À L’HÔTEL DE VILLE DE ROUYN-NORANDA LE JEUDI 28 JANVIER 2016 À 9 H 30, À LAQUELLE SONT PRÉSENTS :

M. **** Provencher, maire, Ville de Rouyn-Noranda M. **** Roch, préfet, Abitibi

M. **** Corbeil, préfet, ****-de-l’Or
M. **** Warolin, préfet, Témiscamingue
M. Jaclin Bégin, préfet, Abitibi-Ouest

Mme Huguette ****, directrice générale, Rouyn-Noranda Mme Josée ****, directrice générale adjointe, Abitibi M. **** Bourget, directeur général, ****-de-l’Or Mme **** Gironne, directrice générale, Témiscamingue Mme **** Breton, directrice générale, Abitibi-Ouest (par voie téléphonique) Étant donné l’importance d’avoir accès à l’Internet, il est décidé que M. **** **** rédige un mémoire en association avec le GIRAT au nom de la région, et ce, en vue de poser sa candidature auprès du CRTC.

Chacune des MRC enverra à M. **** Warolin sa résolution d’appui.

mailto:******@***.com

Interventions Phase 2: MRC de Témiscamingue (Intervenor 762)

Document Name: 2015-134.227301.2549245.Interventions Phase 2(1$n0d01!).pdf
Madame **** Roy - 2 - Le 18 février 2016
Ville-Marie, le 18 février 2016
 Madame **** Roy
Superviseure – Audiences publiques

Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes Objet : Audience publique - Dépôt du mémoire par la MRC de Témiscamingue, au nom de la Conférence des préfets de l’Abitibi-Témiscamingue Madame,

Vous trouverez ci-annexée copie dûment certifiée d’une résolution adoptée par le conseil des maires de la Municipalité régionale de comté de Témiscamingue, à sa séance ordinaire du 17 février 2016, relativement à l’objet cité en rubrique.

Est joint aux présentes, le mémoire adopté par le conseil des maires de la MRC de Témiscamingue, au nom de la Conférence des préfets de l’Abitibi-Témiscamingue.

Est également annexé, copie dûment certifiée d’une résolution adoptée par la Conférence des préfets de l’Abitibi-Témiscamingue, à sa séance ordinaire du 28 janvier 2016, qui mandate Monsieur **** Warolin, préfet de la MRC de Témiscamingue, à rédiger un mémoire en association avec le GIRAT, et ce, au nom de la région.

Nous vous prions de recevoir, Madame Roy, nos plus cordiales salutations.

Le directeur général – secrétaire-trésorier intérimaire Tomy ****

TB/mg
p. j.
…2
MRC de Témiscamingue

Angliers  Béarn  Belleterre  ****-Ouest  Fugèreville  Guérin  Kipawa  Laforce  **** (TNO)  ****-et-Gaboury  Laverlochère  Lorrainville  Moffet  Nédélec  Notre-Dame-du-Nord  Rémigny  St-Bruno-de-Guigues  St-Édouard-de-Fabre  St-Eugène-de-Guigues  Témiscaming  Ville-Marie 21, rue Notre-Dame-de-Lourdes, bureau 209  Ville-Marie (Québec) *** *** Téléphone : *-***-***-**** / Ligne sans frais : 1 855 622-MRCT (6728)  Télécopieur : *-***-***-**** Courriel : ******@***.com  Site Internet : www.mrctemiscamingue.org Par courriel

******@***.com
Nombre de pages : 5
mailto:******@***.com
http://www.mrctemiscamingue.org/
Madame **** Roy - 2 - Le 18 février 2016

c. c. Mme **** Moore, députée de la circonscription Abitibi-Témiscamingue à la Chambre des communes

M. Luc ****, ministre délégué aux ****, ministre responsable des régions de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec et député de la circonscription de Rouyn-Noranda-Témiscamingue

M. Guy ****, député de la circonscription Abitibi M. **** Gendron, député de la circonscription Abitibi-Ouest M. Roméo Saganash, député de la circonscription Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou

M. Jaclin Bégin, préfet, MRC d’Abitibi-Ouest M. **** Corbeil, préfet, MRC de la ****-de-l’Or M. **** Roch, préfet, MRC d’Abitibi

M. **** Provencher, maire, Ville de Rouyn-Noranda M. **** Warolin, préfet, MRC de Témiscamingue M. **** Bourget, directeur général, MRC de la ****-de-l’Or Mme **** Breton, directrice générale, MRC d’Abitibi-Ouest Mme Josée ****, directrice générale adjointe, MRC d’Abitibi Mme Huguette ****, directrice générale, Ville de Rouyn-Noranda M. **** Louie, président, Fédération canadienne des municipalités M. **** Lehoux, président, Fédération québécoise des municipalités Mme **** Roy, présidente, Union des municipalités du Québec M. **** Dallaire, président, GIRAT

M. Marc ****, directeur général, GIRAT

M. **** Duval, président, Communication-Témiscamingue 1 de 3 | P a g e

EXTRAIT des délibérations de la séance ordinaire du conseil des maires de la Municipalité régionale de comté de Témiscamingue, tenue selon la loi, au bureau de la MRC de Témiscamingue, 21, rue Notre-Dame-de-Lourdes à Ville-Marie, le MERCREDI 17 FÉVRIER 2016, à 19 h 30 (7 h 30 pm), à laquelle :

SONT PRÉSENTS :
Mme Lyna Pine , mairesse d’Angliers
M. Luc **** , maire de Béarn
M. ****-Yves **** , maire de ****-Ouest
M. **** Pâquet , maire de Fugèreville
M. **** Laverdière , maire de Guérin
Mme **** Morin , mairesse de Laforce
M. **** Duval , maire de ****-et-Gaboury
M. **** Barrette , maire de Laverlochère
et préfet suppléant de la MRCT
M. **** Gélinas , maire de Lorrainville
M. Éric Dubuque , maire de Moffet
M. **** Paquet , maire de Nédélec

M. **** Flageol , maire de Notre-Dame-du-Nord M. **** Aylwin , maire de Rémigny

M. ****-Yves **** , maire suppléant de Saint-Bruno-de-Guigues M. **** Drouin , maire de Saint-Édouard-de-Fabre Mme Édith **** , mairesse de Saint-Eugène-de-Guigues M. **** Boyer , maire de la Ville de Belleterre Mme **** Rochon , mairesse de la Ville de Témiscaming TOUS CONSEILLERS FORMANT QUORUM, AINSI QUE :

Mme **** Noël , présidente du Comité municipal de **** et représentante du territoire non organisé SOUS LA PRÉSIDENCE DE :

M. **** Warolin , préfet de la MRCT
SONT ABSENTS :
M. **** Young , maire de Kipawa

M. **** Flébus , maire de la Ville de Ville-Marie SONT ÉGALEMENT PRÉSENTS :

M. **** Dufault , coordonnateur au service d’aménagement Mme Monia **** , coordonnatrice du PDZA et agente de développement rural Mme Katy **** , directrice du Centre de valorisation et responsable de la gestion des matières résiduelles

M. Tomy **** , directeur général adjoint – secrétaire-trésorier adjoint MRC de Témiscamingue

Angliers  Béarn  Belleterre  ****-Ouest  Fugèreville  Guérin  Kipawa  Laforce  **** (TNO)  ****-et-Gaboury  Laverlochère  Lorrainville  Moffet  Nédélec  Notre-Dame-du-Nord  Rémigny  St-Bruno-de-Guigues  St-Édouard-de-Fabre  St-Eugène-de-Guigues  Témiscaming  Ville-Marie 21, rue Notre-Dame-de-Lourdes, bureau 209  Ville-Marie (Québec) *** *** Téléphone : *-***-***-**** / Ligne sans frais : 1 855 622-MRCT (6728)  Télécopieur : *-***-***-**** Courriel : ******@***.com  Site Internet : www.mrctemiscamingue.org mailto:******@***.com

http://www.mrctemiscamingue.org/
2 de 3 | P a g e
RÉSOLUTION NO 02-16-082

Objet : Dépôt d’un mémoire de la MRC dans le cadre des audiences publiques du CRTC concernant l’examen des services de télécommunication de base.

Considérant que l’Abitibi-Témiscamingue est un vaste territoire qui regroupe cinq MRC;

Considérant que l’Abitibi-Témiscamingue présente un taux de branchement par internet en dessous de la moyenne québécoise;

Considérant le manque de couverture cellulaire et de l’internet mobile sur une grande partie du territoire de l’Abitibi-Témiscamingue;

Considérant que le GIRAT (Gestion de l’inforoute régionale de l’Abitibi-Témiscamingue) a présenté un projet aux différents paliers de gouvernement, permettant la couverture complète du territoire;

Considérant qu’il en va de la responsabilité du gouvernement de mettre les mesures en place, afin de réduire la discrimination numérique que nous vivons et ainsi permettre aux milieux ruraux de se développer avec les mêmes outils que le reste des Canadiens;

Considérant que pour des raisons de santé, de sécurité, de développement économique et d’accueil et rétention des populations, l’accès à la téléphonie cellulaire et à l’Internet mobile est maintenant considéré comme un service essentiel;

Il est proposé par Mme. **** Rochon
appuyé par M. **** Flageol
et résolu unanimement

 D’autoriser le dépôt du mémoire de la MRC de Témiscamingue, dans le cadre de l’audiences publique tenue par le Conseil de la radiodiffusion et des Télécommunications Canadiennes (CRTC);

 D’autoriser le dépôt de ce mémoire au nom de l’ensemble des MRC de l’Abitibi-Témiscamingue;

 De présenter le mémoire lors des audiences publiques, qui auront lieu le 11 avril prochain à Ottawa.

(S) ARNAUD WAROLIN, PRÉFET (S) TOMY BOUCHER, D. G. – SEC.-TRÉS. INTÉRIMAIRE ARNAUD WAROLIN, PRÉFET TOMY BOUCHER, D. G. – SEC.-TRÉS. INTÉRIMAIRE 3 de 3 | P a g e

Certifié copie conforme,
Ce 18 février 2016

Tomy ****, directeur général adjoint – secrétaire-trésorier adjoint Municipalité régionale de comté de Témiscamingue TB/mg

Note : Le texte du présent extrait est sujet à correction par le conseil des maires, lors de l’adoption du procès-verbal.

Interventions Phase 2: MRC de Témiscamingue (Intervenor 762)

Document Name: 2015-134.227301.2543576.Interventions Phase 2(1$$mw01!).pdf
MÉMOIRE
PROJET
DANS LE CADRE DE :
L’AUDIENCE PUBLIQUE TENUE PAR LE
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES (CRTC)

Avis de consultation de télécom CRTC-2015-134 17 février 2016

MRC de Témiscamingue

Angliers  Béarn  Belleterre  ****-Ouest  Fugèreville  Guérin  Kipawa  Laforce  **** (TNO)  ****-et-Gaboury  Laverlochère  Lorrainville  Moffet  Nédélec  Notre-Dame-du-Nord  Rémigny  St-Bruno-de-Guigues  St-Édouard-de-Fabre  St-Eugène-de-Guigues  Témiscaming  Ville-Marie 21, rue Notre-Dame-de-Lourdes, bureau 209  Ville-Marie (Québec) *** *** Téléphone : *-***-***-**** / Ligne sans frais : 1 855 622-MRCT (6728)  Télécopieur : *-***-***-**** Courriel : ******@***.com  Site Internet : www.mrctemiscamingue.org mailto:******@***.com

http://www.mrctemiscamingue.org/
TABLE DES MATIÈRES

PRÉAMBULE ....................................................................................................................... 1 PRÉSENTATION DU TERRITOIRE .................................................................................... 1 ACCÈS À L’INTERNET HAUTE VITESSE ET AU SIGNAL CELLULAIRE – ÉTAT DE SITUATION - ........................................................................................................................ 6 CONCLUSION ................................................................................................................... 11 1 de 11 | P a g e

PRÉAMBULE

Les MRC de l’Abitibi Témiscamingue sont des organismes territoriaux de premier plan, sur la scène du développement socioéconomique au Québec. Elles participent activement à l’amélioration de la qualité de vie de sa population, en intervenant directement et politiquement sur des sujets qui préoccupent le milieu.

Dans le cadre de cette audience publique, nous demandons que les territoires ruraux, comme ceux de l’Abitibi-Témiscamingue, soient couverts adéquatement pour le service cellulaire et l’Internet haute vitesse (IHV). Nous nous impliquons dans ce domaine depuis de nombreuses années et demandons au gouvernement fédéral, que celui-ci reconnaisse ces services comme étant essentiels.

1 de 11 | P a g e
PRÉSENTATION DU TERRITOIRE

La région de l’Abitibi-Témiscamingue, une des plus vastes régions du Québec, se situe à l’extrême ouest de la province. On la trouve au nord la région du Nord-du-Québec, au sud l’Outaouais, à l’est la Mauricie et à l’ouest l’Ontario. Territoire de forêts et de lacs, le Témiscamingue correspond, en partie, au bassin hydrographique de la rivière des Outaouais. Peuplé vers la seconde moitié du XIXe siècle, la qualité des terres y a favorisé l'implantation de communautés agricoles bien organisées.

L’Abitibi-Témiscamingue est une région ressource, caractérisée par son immense territoire forestier, ses terres agricoles, ses nombreux lacs et rivières, la diversité de la faune et la qualité de ses paysages. Les richesses naturelles de la région ont favorisé le développement de l’industrie minière, forestière, de l’agriculture, de la villégiature et des activités récréotouristiques, axées sur les ressources du milieu naturel.

Quatre municipalités régionales de comté (MRC) se partagent 65 municipalités :

MRC de l’Abitibi
Abitibi
Superficie en terre ferme (2013) 7 620 km
2
Densité de population (2015) 3,3 hab/km
2
Population totale (2015) 24 855 hab.
0-14 ans 4 169 hab.
15-24 ans 2 859 hab.
25-44 ans 6 206 hab.
45-64 ans 7 547 hab.
65 ans et plus 4 074 hab.

Solde migratoire interrégional (2013-2014) 18 hab.

Perspectives démographiques (variation de la population 2036/2011) 6,0 % Travailleurs de 25-64 ans (2013) 10 497

Taux de travailleurs de 25-64 ans (2013) 77,7 % Revenu d'emploi médian des travailleurs de 25-64 ans (2013) 41 825 $ Taux de faible revenu des familles (2012) 5,1 % Revenu disponible par habitant (2014) 26 804 $ Valeur totale des permis de bâtir (2014) 61 177 k$ http://www.mrcabitibi.qc.ca/

2 de 11 | P a g e
MRC de l’Abitibi-Ouest
Abitibi-Ouest
Superficie en terre ferme (2013) 3 324 km
2
Densité de population (2015) 6,3 hab/km
2
Population totale (2015) 20 841 hab.
0-14 ans 3 399 hab.
15-24 ans 2 140 hab.
25-44 ans 4 721 hab.
45-64 ans 6 564 hab.
65 ans et plus 4 017 hab.

Solde migratoire interrégional (2013-2014) -121 hab.

Perspectives démographiques (variation de la population 2036/2011) - 1,7 % Travailleurs de 25-64 ans (2013) 8 178

Taux de travailleurs de 25-64 ans (2013) 73,2 % Revenu d'emploi médian des travailleurs de 25-64 ans (2013) 40 991 $ Taux de faible revenu des familles (2012) 5,8 % Revenu disponible par habitant (2014) 24 098 $ Valeur totale des permis de bâtir (2014) 10 764 k$ Valeur foncière moyenne des maisons unifamiliales (2015) http://mrc.ao.ca/fr/index.cfm

3 de 11 | P a g e
Ville MRC de Rouyn Noranda
Rouyn-Noranda
Superficie en terre ferme (2013) 5 968 km
2
Densité de population (2015) 7,0 hab/km
2
Population totale (2015) 41 927 hab.
0-14 ans 6 551 hab.
15-24 ans 5 369 hab.
25-44 ans 10 789 hab.
45-64 ans 12 343 hab.
65 ans et plus 6 875 hab.

Solde migratoire interrégional (2013-2014) 34 hab.

Perspectives démographiques (variation de la population 2036/2011) 7,5 % Travailleurs de 25-64 ans (2013) 17 660

Taux de travailleurs de 25-64 ans (2013) 78,0 % Revenu d'emploi médian des travailleurs de 25-64 ans (2013 44 510 $ Taux de faible revenu des familles (2012) 4,5 % Revenu disponible par habitant (2014) 27 605 $ Valeur totale des permis de bâtir (2014) 82 741 k$ Valeur foncière moyenne des maisons unifamiliales (2015) 4 de 11 | P a g e

MRC de Témiscamingue
Témiscamingue
Superficie en terre ferme (2013) 16 329 km
2
Densité de population (2015) 1,0 hab/km
2
Population totale (2015) 16 302 hab.
0-14 ans 2 728 hab.
15-24 ans 1 672 hab.
25-44 ans 3 595 hab.
45-64 ans 5 243 hab.
65 ans et plus 3 064 hab.

Solde migratoire interrégional (2013-2014) -90 hab.

Perspectives démographiques (variation de la population 2036/2011) - 3,1 % Travailleurs de 25-64 ans (2013) 6 495

Taux de travailleurs de 25-64 ans (2013) 73,8 % Revenu d'emploi médian des travailleurs de 25-64 ans (2013) 39 470 $ Taux de faible revenu des familles (2012) 8,1 % Revenu disponible par habitant (2014) 23 740 $ Valeur totale des permis de bâtir (2014) 9 034 k$ Valeur foncière moyenne des maisons unifamiliales (2015) http://www.mrctemiscamingue.qc.ca/site.asp

5 de 11 | P a g e
MRC de la ****-de-l’Or
La ****-de-l'Or
Superficie en terre ferme (2013) 24 108 km
2
Densité de population (2015) 1,8 hab/km
2
Population totale (2015) 43 775 hab.
0-14 ans 7 339 hab.
15-24 ans 5 288 hab.
25-44 ans 11 079 hab.
45-64 ans 13 273 hab.
65 ans et plus 6 796 hab.

Solde migratoire interrégional (2013-2014) -134 hab.

Perspectives démographiques (variation de la population 2036/2011) 7,6 % Travailleurs de 25-64 ans (2013) 18 284

Taux de travailleurs de 25-64 ans (2013) 77,2 % Revenu d'emploi médian des travailleurs de 25-64 ans (2013) 44 960 $ Taux de faible revenu des familles (2012) 6,6 % Revenu disponible par habitant (2014) 27 277 $ Valeur totale des permis de bâtir (2014) 71 962 k$ Valeur foncière moyenne des maisons unifamiliales (2015) La région est aussi constituée de dix territoires non organisés et de quatre réserves indiennes : Kebaowek, Lac-Simon, Pikogan et Timiskaming.

6 de 11 | P a g e

ACCÈS À L’INTERNET HAUTE VITESSE ET AU SIGNAL CELLULAIRE - ÉTAT DE SITUATION -

Selon l’Institut de la statistique du Québec (2012), la proportion de ménages branchés à l’Internet était la suivante :

Proportion de ménages branchés
à Internet
Proportion de ménages branchés
à la haute vitesse sur l’ensemble
des ménages branchés
MRC de Témiscamingue 77.3% 96.6%
Abitibi-Témiscamingue 79.0% 96.7%
Québec 81.6% 94.4%

Consciente que l’accès à l’Internet haute vitesse (IHV) était un service important pour le développement socio-économique du territoire, la MRC de Témiscamingue est partenaire de deux projets pour desservir l’ensemble de notre territoire habité.

Le projet de tours pour l’Internet mobile du GIRAT (Gestion de l’inforoute régionale de l’Abitibi-Témiscamingue) Dans sa phase 1, débutée en 2006, le GIRAT mettait en place une infrastructure de large bande, de haute qualité, déployée dans les collectivités. Sommairement, le projet était de l’ordre de 24 M$, desservait 300 bâtiments, avec des liens de 100 Mbps et même de 1 Gbps. Environ 15 000 ordinateurs sont branchés au réseau, et ce, au sein de 27 différentes organisations. Plus de 1 400 km de fibres furent déployés et la réalisation du projet se fit avec le partenaire privé Télébec.

En février 2014, le GIRAT fut mandaté par la Conférence régionale des élus de l’Abitibi-Témiscamingue pour réaliser une tournée dans les différentes MRC de la région, afin de connaitre les besoins touchant le développement du numérique. Aux termes de cette tournée, la préoccupation principale fut le manque de couverture cellulaire et de l’Internet mobile, dans plusieurs secteurs de la région. L’explosion du développement des téléphones intelligents et des appareils mobiles détermine, sans équivoque, la pertinence d’améliorer cette couverture.

La phase 2 du GIRAT vise le déploiement d’un service d’Internet mobile et de téléphonie cellulaire, par la construction de 33 tours de communication de 100 mètres et 10 antennes cellulaires, afin de donner accès aux citoyens non desservis et offrir un service plus efficient, auprès de la population de l’Abitibi-Témiscamingue. Cette infrastructure serait la propriété du GIRAT et permettrait au partenaire télécommunicateur, Télébec, et à d’autres fournisseurs de télécommunications, d’installer des équipements, afin de mieux desservir l’ensemble du territoire. Dès la construction des tours, le GIRAT pourra louer à tous les télécommunicateurs (télé, radio, services d’urgence, etc…) ou toute entreprise désirant un emplacement, afin d’offrir une gamme de services aux populations desservies et non desservies, tout en appliquant le principe de la libre concurrence.

7 de 11 | P a g e

Le coût de ce projet est évalué à 21,8 M$, financé selon la répartition suivante :

Gouvernement fédéral : 10,7 M$ (49 %)
Gouvernement provincial : 4,1 M$ (19 %)
Partenaire privé (Télébec) : 5,4 M$ (25 %)
MRC (milieu) : 1,6 M$ (7 %)

La contribution financière de chaque MRC est donc estimée à environ 335 000 $.

Nous demandons que le gouvernement fédéral finance ce projet.

En ce qui concerne le service cellulaire, la carte ci-bas présente la couverture existante actuelle sur notre territoire.

Sur la base du territoire couvert, nous estimons qu’entre 30% et 40% des résidents de notre MRC ne sont pas couverts par le service cellulaire.

8 de 11 | P a g e

Nous demandons que le gouvernement fédéral légifère pour obliger les compagnies de téléphone, à offrir le service cellulaire sur tout le territoire habité (le service cellulaire étant considéré comme un service essentiel).

Il est évident que dans les régions à faible densité de population, comme l’Abitibi Témiscamingue, les investissements des réseaux commerciaux se concentrent dans les pôles plus urbains, délaissant, pour des raisons financières, les milieux plus ruraux ainsi que les voies de circulations entre les pôles. Cette façon de faire entraine des énormes disparités, entre les connectés et les non connectés.

Avec le modèle actuelle nous visons donc une ségrégation de plus entre le rural et l’urbain qui vient ajouter un frein au développement de nos régions. C’est ce que nous nommons la discrimination numériques.

Afin de rétablir le fossé qui se creuse entre ces milieux, nous croyons qu’il est de la responsabilité du gouvernement de mettre les mesures en place, pour réduire ces discriminations et permettre aux milieux ruraux de se développer, avec les mêmes outils que le reste des canadiens.

Pour ce faire, le gouvernement pourrait mettre en place des incitatifs aux télécommunicateurs, afin de rendre leurs investissements plus intéressants en milieux ruraux. Par exemple, en donnant des outils aux milieux municipaux, leur permettant ainsi de mettre en place leurs propres réseaux, afin que ces dernières les mettent à la disposition des télécommunicateurs, tel que proposé dans le projet du GIRAT en Abitibi Témiscamingue.

9 de 11 | P a g e

Pourquoi l’accès à la téléphonie cellulaire et à l’internet haute vitesse devrait être considéré comme un service essentiel ?

Pour des raisons de sécurité publique

Du fait de la grandeur de notre territoire et des grandes distances entre ces pôles de développement, les zones sans accès au service cellulaire entrainent des risques accrus pour la population en cas d’accident, de feu, de crimes ou d’égarement.

Pour des raisons d’attraction et de rétention Au cours des dernières années, les habitudes de vies ont changé. L’Internet et la téléphonie cellulaire font partie intégrante de nos vies.

Comment attirer des nouvelles familles, des professionnels et des entreprises, sans l’accès à ces services, devenus aujourd’hui essentiels ? Poser la question, est également y répondre.

Pour des raisons de développement économique Aujourd’hui, avec l’avènement du commerce électronique, des échanges mondiaux, des outils de surveillance et de gestion à distance, l’absence d’un accès cellulaire et à Internet haute vitesse empêche tout simplement nos milieux de se développer adéquatement et vient ajouter un élément de concurrence déloyale, entre les milieux urbains et ruraux.

En matière de tourisme, sans un accès à l’Internet ou à la téléphonie cellulaire, notre pouvoir d’attraction baisse considérablement, car la population d’aujourd’hui a de plus en plus de mal à se passer de ces services, devenus essentiels.

Il en est de même en agriculture, où les outils d’aide à la maximisation des cultures et de gestion des cheptels nécessitent l’accès à ces services.

Pour des raisons d’accès au savoir et à la culture Aujourd’hui, et nous serons assurément témoins d’une vitesse de croissance encore plus grande dans les années à venir, l’accès au savoir et à la culture passera de plus en plus par le numérique. À titre d’exemple, il nous suffit de penser aux formations à distance et aux visites virtuelles des institutions muséales.

L’accès au savoir en général, sans un réseau Internet fiable, rapide et à un coût accessible, engendra une autre forme de discrimination et privera une partie de notre population de ces savoirs, essentiels au développement et au bien-être d’une collectivité.

10 de 11 | P a g e
Pour des raisons de santé publique

De plus en plus, avec la disparition progressive des services de santé de proximité, avec la modernisation des techniques médicales de pointe, avec l’accès à de nombreux services d’information et de prévention sur le Web et avec le développement de la télémédecine, le fait de se situer à l’intérieur d’une zone de désert numérique, nuit considérablement aux services de soins de santé offert à une population.

Ce genre de situation est un autre exemple, que l’absence d’une couverture adéquate constitue une discrimination à l’égard du monde rural.

Pour la vie de tous les jours

De plus en plus, notre vie s’étend sur la sphère numérique.

Nommons les services bancaires, nos relations et échanges avec les administrations et organisations, le courrier, les achats en ligne, les communications vidéo, le contenu télévisuel et la musique en ligne, même les sondages du CRTC.

Comment faire sans un accès au numérique ? Encore une fois, nous considérons que l’accès aux nouvelles technologies devrait être considéré comme un service essentiel.

11 de 11 | P a g e
CONCLUSION

L’accès à l’Internet haute vitesse et au service cellulaire est une nécessité dans le monde d’aujourd’hui. Sans contredit, l’IHV et le service cellulaire sont devenus des éléments essentiels à notre qualité de vie et pour assurer la compétitivité de nos entreprises. Les nombreux touristes qui nous visitent réclament également ces services.

En 2015, la municipalité de Rémigny (population : 280 résidents permanents) a fait signer une pétition, sur laquelle apparaissent 1 600 noms revendiquant une couverture cellulaire de la municipalité.

Nous désirons exprimer, avec ce mémoire, notre désir de collaborer avec le CRTC ainsi qu’avec le gouvernement fédéral, pour assurer une desserte cellulaire et Internet haute vitesse adéquate de notre territoire.

(MRCT, 17 février 2016 / dd / mg)