Interventions Phase 2: Intervenor 594

Document Name: 2015-134.226979.2523151.Interventions Phase 2(1$2vj01!).html

J'ai 29 ans et j'habite en Gaspésie et y travaille. Je fais beaucoup de choses avec Internet (travail, commandes, communications personnelles et professionnelles, etc.). Je dois donc avoir un connexion Internet fonctionnel et PERFORMANT à la maison, parce que je peux également faire du télétravail. De plus, j'habite avec mon conjoint : nous sommes deux personnes de 29 ans avec des besoins Internet assez élevés parce que nous l'utilisons dans toutes les sphères de notre vie. Il est très difficile de trouver un produit qui est à la fois accessible (déjà!), efficace et abordable. J'ai magasiné pour deux adresses dans des municipalités différentes à cause de déménagements. Dans les deux cas, il y avait très peu de choix. Les compagnies plus grosses (Telus, Cogeco, etc.) offrait des services Internet de base très lent, ce qui est impossible pour nos besoins. Donc, pour augmenter la vitesse (de 5-10 Mbps à 55 Mbps) nous avons dû débourser davantage que les produits équivalents dans des centres urbains. Aussi, si nous voulions nous diriger vers des services indépendants, la même situation devenait pire, puisque ces compagnies n'ont souvent pas accès à certaines installations leur permettant d'offrir des services concurrentiels (rappelons nous toutes les contestations de Bell Canada à ce sujet). Je trouve tout à fait injuste que parce que je demeure dans une région "éloignée", je dois payer davantage pour des services plus lents et plus limités. Je devrais avoir les mêmes droits que toutes les autres personnes en milieu urbain, c'est-à-dire d'avoir la possibilité de m'instruire, travailler, faire le suivi de mes comptes, me divertir, etc. en ayant ACCÈS à des services de télécommunication de base efficients selon les derniers standards technologiques et ce, aux mêmes tarifs que partout ailleurs. Le minimum actuel établi par le CRTC (5Mbps) ne reflète plus l'utilisation réelle en 2015. En milieu urbain, ce n'est pas aussi flagrant parce qu'effectivement, le libre marché justifie une certaine "concurrence". Cependant, dès que nous nous éloignons, ce libre marché devient une illusion et les compagnies présentes n'ont même pas l'intérêt de développer des services. Selon moi, on ne devrait pas laisser le libre marché gérer la question des télécommunications parce que la limite de leur service est proportionnelle au profit qu'elle peut faire. En 2015, je crois que les services Internet devraient être considérés comme un service nécessaire et essentiel et ce autant pour les individus que pour les entreprises (PME en particulier). Pour ce faire, nous avons besoin de plus que le minimum établi. Il faudrait de l'encadrement et des obligations établis par le CRTC et le gouvernement. Il pourrait s'agir de fonds communs des différentes entreprises offrant le service, d'obligation de partager les installations, etc. etc.